LES BALEINES

Baleine Franche Australe

La baleine franche australe (Eubalaena australis) est l'un des plus grands mammifères de la planète. Comme les humains, c’est un animal au sang chaud, respirant l’air avec ses poumons, mettant au monde ses petits… La différence avec les humains est que la baleine franche a su s’adapter au milieu marin. Pour cette raison, ses membres inférieurs ont disparu et ses membres supérieurs se sont transformés en nageoires pectorales afin de lui permettre de se déplacer efficacement sous l’eau.

D’un point de vue scientifique, cette baleine appartient à la famille des mysticètes (baleines à fanons) et fait partie, avec les odontocètes (baleines à dents), de l'ordre des cétacés. Les mysticètes sont des animaux migrateurs qui réalisent de longues traversées entre les 20º et 60º de latitude de l´hémisphère sud.

Pendant la période de reproduction, les baleines franches se retrouvent face aux côtes d’Afrique du Sud, d’Amérique latine, d’Australie et de Nouvelle Zélande. Elles arrivent à proximité des côtes de la Péninsule Valdés vers le mois d’Avril car elles y apprécient la tranquillité de ses golfes, ses eaux propices pour se reproduire et donner naissance à leurs baleineaux. A la fin du printemps, elles migrent vers les eaux froides, plus riches en aliments.

D’un point de vue anatomique, l'une des caractéristiques de cette espèce est la présence de callosités de couleur blanche sur leur tête regroupant de petits crustacés qui, par leur forme spécifique, permet aux chercheurs d'identifier chaque baleine, comme s’il s’agissait d’empreintes digitales.

Bien que l’espèce soit aujourd’hui protégée, le nombre total des baleines est estimé aujourd’hui à environ 18.000 individus, ce qui est peu. La population de baleines franches visitant la Péninsule Valdés chaque année a été estimée à plus de 5.000 individus en 2007. Il s’agirait de l’une des plus grandes communautés à l‘heure actuelle. Si les populations de l‘hémisphère Sud sont actuellement en phase de récupération, on ne peut pas en dire autant de la baleine franche de l’Atlantique Nord qui connaît aujourd’hui de graves problèmes de conservation, avec à peine 350 exemplaires vivant.

Plus d'informations:
Poster (Archivo PDF)
Documentaire « Les baleines franches australes d’Argentine » (21´30)